{ Defend Your Life } PC

Defend Your Life - PC
Defend Your Life - PC
Sortez couverts !

De prime abord, Defend Your Life a de quoi séduire tout adepte de tower defense. Il arbore un univers qui se prête parfaitement au genre : le corps humain. En effet, quoi de plus logique que de défendre l'anatomie d'une personne de maladies et de virus ? Le soft est d'ailleurs assez généreux en terme d'adversaires. Il faudra compter sur la présence du rhume, du ténia, de la grippe, du cholestérol et d'autres encore. Dès lors, on est en droit de s'attendre à une aventure épique, à travers des niveaux caractéristiques et reconnaissables, pour peu que l'on ai suivi quelques cours de biologie au collège.

Malheureusement, l'entrain laisse rapidement place au doute pour finalement dévier vers l'amertume. Commençons par ce qui saute aux yeux et aux oreilles : la réalisation. Si le style "cartoonesque" n'est pas dérangeant en soi, il faut admettre que l'ensemble paraît ringard. Coller des bras, des jambes et des yeux à des vers et des globules ne suffit pas à fonder des personnages cohérents esthétiquement parlant. Pourtant, le jeu d'Alda Games avait un modèle de qualité sur lequel se calquer : la célèbre série animée et documentaire jeunesse Il était une fois la vie. À dire vrai, l'inspiration se ressent, mais en lieu et place d'adapter l'identité visuelle pour son jeu vidéo, le studio a choisi d'effectuer un bête copier / coller sans âme et surtout sans véritable cohérence. Quant au son et à la musique, rien de bien folichon. Les tirs issus des tourelles donnent plus mal au crâne qu'autre chose, et la musique demeure répétitive à souhait.

La cohérence, voilà l'un des gros points noirs de Defend Your Life, le tirant fatalement vers le bas. Si les niveaux n'étaient pas titrés de façon à savoir quel organe il est question de protéger, rien ne permettrait de les identifier soi-même à quelques exceptions près. La déception ne s'arrête pas ici : on imagine facilement, avant de lancer le jeu, que les tours mises à notre disposition seront également adaptées de nos défenses immunitaires. Mais, grande surprise, ce n'est pas le cas. Les tours Tesla et les mitrailleuses dominent au côté des missiles et des marécages. Seules les plaquettes, permettant de ralentir ou de bloquer quelques ennemis en leur infligeant des dégâts mineurs, nous rappellent que nous sommes bel et bien à l'intérieur d'un corps humain.

Manque de cohérence, pauvreté visuelle et sonore... le compte des défauts ne s'arrête pas là. La difficulté est assez mal dosée et ce sans grande surprise : avec une minuscule douzaine d'upgrades disponibles, il n'est pas évident de percer. On doit alors avoir recours à des bonus, plutôt chers par ailleurs lorsque l'on compare leur prix à l'argent amassé grâce à chaque partie gagnée. Parmi eux, on trouvera la capacité de recharger immédiatement nos pouvoirs spéciaux (éclair foudroyant tous les ennemis, bombe, adrénaline permettant d'augmenter temporairement la puissance d'une ou plusieurs tours), de l'oxygène (un certain montant est indispensable pour construire et upgrader ses défenses), points de santé supplémentaires... Cela ne poserait pas de problème particulier si la même monnaie ne servait pas à acheter des héros. Destinés à nous aider en combattant les vagues adverses, leur prix s'envole si haut qu'il est long et pénible de les atteindre. D'autant plus que dans Defend Your Life, le farming n'est pas possible. Il est inutile de refaire un niveau précédemment remporté, vous n'amasserez plus rien. Frustrant.

Vous l'avez compris, ce tower-defense dispose d'une certaine originalité grâce à l'univers choisi, mais l'ensemble est si maladroit que le plaisir de jouer s'efface peu à peu. Sa pauvreté peut en partie s'expliquer par le fait que le jeu était conçu à l'origine pour smartphones et tablettes. Pour autant, le jeu n'est pas une calamité. Preuve en est, la difficulté injecte un challenge se révélant assez intéressant. Enfin, même si Defend Your Life ne brille pas par sa variété, il reste fun... par moments.

LES + :
- L'univers choisi.
- Facile d'accès...
- ...mais du challenge quand même !

LES - :
- L'univers sous-exploité.
- L'équilibrage de la difficulté perfectible.
- Très peu de tours et d'upgrades disponibles.

NOTE : 4/10