{ I Don’t Know What I’m Doing } Brad Sucks

Brad Sucks - I Don't Know What I'm Doing
Brad Sucks - I Don't Know What I'm Doing
Brad Rocks !

C’est avec I Don’t Know What I’m Doing que Brad Sucks, artiste Canadien engagé dans la musique libre, débute véritablement sa carrière solo en 2003. Un album personnel et introspectif, une vue sur lui-même et le monde qui l’entoure, depuis ses propres yeux. On y découvre une personnalité submergée par ses émotions. Dépressif, hypersensible ( “They say that I’m overemotional” ), adepte des lendemains difficiles également, Brad délivre des paroles très tournées vers sa pathologie et les incohérences de son comportement qui en résultent (selon son jugement), ainsi que celles de son entourage. Nombreuses sont les allusions à l’influence des médicaments sur son esprit, à ses pulsions de mort, aux dérapages au sein de sa vie sociale, le tout avec dérision et cynisme. Un cynisme dont il prolonge l’emploi jusqu'au nom même de son one-man-band (“Brad Craint” en français). La couverture de l'album, minimale mais tout à fait en accord avec son contenu, nous montre un personnage perdu en mer au milieu de nul part. Voilà une image qui colle parfaitement avec les paroles des chansons.

I Don’t know What I’m Doing nous sert du rock saupoudré de pop, Borderline étant l'un des emblèmes de cette association, avec une boucle de basse et de batterie diaboliquement prenante. Certains titres se détachent de cette édulcoration pour nous envoyer une grosse masse de décibels au visage, tels que Bad Attraction mais aussi Look and Feel Years Longer. Les riffs de guitare et la voix poussée du chanteur ne sont d’ailleurs pas sans rappeler Lenny Kravitz. Au milieu de ces morceaux plus agressifs sont parsemées une petite flopée de balades telles que Fixing My Brain et la sensible I Think I Started a Trend, venant nous prendre aux tripes sans prévenir. La voix de Brad se dépose comme une fleur sur la mélodie et nous incite à pousser la chansonnette. Enfin, Making Me Nervous et Never Get Out tranchent dans le vif en affectant une touche électronique à I Don't Know What I'm Doing.

Les pistes de ce premier effort musical accusent souvent des moments de doute du musicien, des craintes ( “I’ve been thinking about fixing my brain, but I’m afraid I won’t feel the same” ) et sont relativement palpables par l’auditeur. L’on pourrait penser avoir affaire à une bête de foire si l’on se limitait à la façon dont Brad se décrit, mais la mélodie de ses chansons lève le voile posé sur ses émotions et son humanité. L’on se surprend alors à s’identifier à lui, à ses pensées et les situations dérangeantes qu’il nous livre. I Don’t Know What I’m Doing est un album de qualité gorgé de titres réellement efficaces et accrocheurs, susceptibles de rameuter tant les partisans de la pop que du rock. Le CD étant téléchargeable gratuitement, il serait indécent de s’en priver.

À ÉCOUTER :
- Borderline
- Bad Attraction
- I Think I Started a Trend

NOTE : 8/10