{ Rogue Wizards } PC

Rogue Wizards
Rogue Wizards - Une grosse tambouille pour de multiples vadrouilles !
Donjons, loot et baston !

Rogue Wizards est un jeu qui ne paie pas de mine. Avec son interface utilisateur laissant clairement penser que le soft a été étudié pour un portage rapide vers les smartphones après son arrivée sur PC et Mac, sa 2D isométrique simple mais propre et agréable à la rétine ainsi que sa tentative de surfer sur la vague "rogue-lite", Spellbind Studios propose malgré tout un titre efficace, accrocheur et non dénué d'originalité.

Rogue Wizards est avant tout, contrairement à ce que son nom peut laisser croire, un dungeon-rpg, au même titre que les Pokémon Donjon Mystère, ou encore Final Fantasy Fables : Chocobo's Dungeon sur Wii et, dans une certaine mesure, Legend of Grimrock (l'aspect à la "première personne" en moins) . Il faut admettre que le genre a vieillit et qu'il n'est plus légion aujourd'hui, certainement en raison de la répétitivité ayant tendance à s'installer assez rapidement, défaut dont ne se passe pas le soft en question. C'est pour cette raison que le studio a fait le choix de la mâtiner d'éléments issus de genres plus populaires, tels que le hack'n'slash et, évidemment, le rogue-like. 

Le joueur erre donc dans des donjons au nombre d'étages changeant, et dont la configuration est générée de façon procédurale. Tous sont ainsi différents sans exception. La position et la nature des créatures, des pièges, des coffres, du marchand ou encore de la sortie varie systématiquement, obligeant le joueur à établir une stratégie. Il pourra compter sur une multitude de sorts à améliorer et débloquer en montant de niveaux, et surtout sur mille-et-un choix d'équipement. Les armes, charmes et armures sont, à l'instar des donjons, générés aléatoirement. Qu'ils soient communs, rares, divins, ronds, carrés, magiques, puissants, faibles, ou qu'ils optimisent votre force, votre vie, vos sorts... les combinaisons sont incalculables. Ce modèle de "loot" (autrement dit "butin" pour les non-initiés) est quasi identique à celui d'un Diablo ou d'un Torchlight. L'or et l'équipement coulent à flots, dès lors que vous abattez une créature ou dénichez un coffre, tandis que l'expérience monte à flèche à n'importe quelle occasion. Le loot et le leveling sont réellement outranciers. Vous me demanderez certainement : "Mais qui n'apprécie pas l'accueil d'une nouvelle pièce de choix dans son inventaire, ainsi que la répartition des points d'expériences dans les statistiques de notre préférence ?". Probablement personne, j'en conviens. Toutefois, dans Rogue Wizards, vous ne ferez pas trois pas sans récolter quelque chose. Donner en surplus, c'est rendre l'inédit superflu et tuer la satisfaction du joueur lors d'une trouvaille hors du commun.

Quant au scénario, il ne faudra point compter dessus pour déchaîner votre passion. Il demeure malheureusement simple et générique : un sorcier maléfique met en péril l'équilibre de la magie, ce qui a pour effet de créer des failles d'où sortent de vilaines créatures. Sa présence demeure clairement un prétexte pour nettoyer davantage de donjons. Et justement, en parlant de créatures, il est à signaler que le bestiaire est d'une pauvreté guère acceptable. Les espèces se comptent probablement sur les dix doigts de la main, sans toutefois compter les fameux reskins. Le character design, aucunement mauvais certes, ne marquera pas nécessairement les esprits pour autant.

Mais alors, qu'est-ce que Rogue Wizards propose afin de scotcher le joueur ? Tout d'abord, comme il a été évoqué en début de review, la réalisation demeure réellement soignée. Au fur et à mesure que le joueur se meut, les décors, par ailleurs plutôt variés, se déroulent littéralement sous ses yeux. Cet effet est même personnalisable dans les options. Fondu entrant / sortant, augmentation / diminution du décor, montée et chute des blocs composant le sol... il est appréciable de pouvoir s'approprier l'esthétique du jeu. Les musiques ne sont pas en reste et habillent habilement la 2D colorée un tantinet cartoonesque, la surlignant par une belle ambiance.

Vous ne serez pas toujours seul lors de votre périple. Vous débloquerez des compagnons. Quatre sont disponibles, et chacun peut servir un rôle particulier, en maîtrisant un type de magie spécifique. Tout comme pour votre personnage, l'entraînement leur permettrons de grimper en niveaux. Il faudra également compter sur d'autres personnalités. Certaines seront secourues grâce à vos talents de guerrier et se rangeront dans vos rangs, alors que d'autres vous prêterons volontiers main forte dans les temps difficiles, notamment en fin de scénario, afin de venir à bout des grands vilains. Ces mêmes protagonistes feront évoluer votre cité. Ils endosseront divers rôles : forgeron, alchimiste, trésorier ou encore joailler. Votre village s'étendra progressivement, et votre rôle sera d'upgrader les compétences de la majeure partie à l'aide d'items spéciaux et ou d'or. Définit comme un trait "city-builder", où le joueur bâtirait et customiserait lui-même le village d'Antarit, il faut admettre que cette qualification est exagérée. Vous n'aurez jamais la possibilité de choisir l'emplacement de tel ou tel marchand, ni l'apparence de quoi que ce soit. Malgré tout, ce léger trait de gestion est un point positif.

Une teinte de crafting est également de la partie. Ici, point de mana pour utiliser la magie, mais des matériaux. Si vous croisez un chaudron bien bouillant au cours d'une expédition, vous aurez l'opportunité de fabriquer la matière nécessaire pour les éléments de la magie qui vous manquent, ou encore pour créer des potions de santé.

Rogue Wizards se joue bien entendu au tour par tour, ce qui lui vaut un petit aspect tactical. Plutôt que de jouer un seul et unique type d'arme comme dans d'autres RPG et genres en découlant, il sera préférable de s'adapter à chaque situation et à chaque monstre. Certaines créatures ont la sale manie de vouloir vous distancer, ainsi un arc ou un couteau de lancer vous sera nettement plus utile qu'une hache ou qu'une épée. En cas de mêlée, la hache dispose du clair avantage de frapper également les ennemis positionnés sur les cases annexes. Quant à la magie, allez-vous dépenser vos points afin de couvrir l'ensemble de l'arbre de sortilèges ? Ou bien allez-vous en privilégier une mince poignée dans le but d'optimiser votre puissance de feu ? Le choix est votre !

Enfin, et c'est probablement ce qui plaira le plus aux amateurs de rogue-like, il existe un mode alternatif de survie, où le but est d'aller le plus loin possible sans mourir. On retrouve également ce mode à débloquer au sein du mode histoire, à la différence près que la mort n'est, cette fois-ci, pas permanente.

Rogue Wizards est l'un de ces petits jeux qu'il est préférable d'attraper en promotion lorsque l'occasion se présente, pourvu que l'on soi amateur du genre. Le soft de Spellbind Studio ravira toutefois davantage les fans de dungeon-RPG que de rogue-like pur et dur. Il bénéficie de véritables qualités, mais ses quelques cruels défauts l'empêche d'atteindre le haut du panier.

LES + :
- Graphismes soignés,
- Addictif,
- Le mode survie.

LES - :
- Rapidement répétitif,
- Trop de loot tue le loot,
- Bestiaire trop mince.

NOTE: 6/10